Les brochures « A nos amis » et le rapport annuel

Vous pouvez y lire en quoi consiste le travail d’assistance aux pauvres de la communauté des sœurs. La dernière édition de la brochure d’information « A nos amis » est prête à être téléchargée. Le rapport annuel 2016/17 vous informe sur le nombre des enfants qui séjournent dans les foyers en Asie et en Amérique Latine. Il contient en outre les chiffres les plus importants de l’exercice 2016/17, ainsi que les remarques de l’expert-comptable. Les informations les plus importantes de l’ « Annual Report 2016 » des « Sisters of Mary » se trouvent ici à la disposition du lecteur intéressé.

 

titeluf91ch f

 Decembre 2017 • "à nos amis" Nr. 91 • 19ème année

 

titeluf90chf

 Octobre 2017 • "à nos amis" Nr. 90 • 19ème année

 

Titel CH-D

 Juliet 2017 • "à nos amis" Nr. 89 • 19ème année

 

titeluf88ch-f

  Avril 2017 • "à nos amis" Nr. 88 • 19ème année

 

titeluf87ch-f

 Janvier 2017 • "à nos amis" Nr. 87 • 19ème année

 

 

rapport annuel 2016/2017

rapport annuel  "Sisters of Mary", 2016

 

 

 

 

 

Nom, siège, adresse
Weltkinderdörfer der "Schwestern Maria" Villages du monde pour enfants de "Souers de Marie"
Villaggi del mondo per i bambini delle "Sorelle di Maria"
Ottikerstrasse 55
8006 Zürich
Tel: 044 / 361 66 36
Fax: 044 / 361 66 53
e-mail: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Compte pour les dons:  80-26301-5


Brève description

Les protégés des Sœurs de Marie sont issus des bidonvilles de grandes villes de plusieurs millions d’habitants ou des contrées pauvres de l’arrière-pays. Ils ont fréquenté l’école primaire pendant quelques années et ils savent lire, écrire et calculer. Cela ne suffit souvent pas pour sortir de la désolation des bidonvilles.
C’est pourquoi « les Sœurs de Marie » les accueillent, leur donnent à manger, les habillent et les préparent à une vie sans pauvreté. Elles veillent à ce qu’ils reçoivent une solide éducation scolaire. A cela s’ajoute une bonne qualification dans différentes professions, selon les demandes de chaque pays.
Les sœurs transmettent aux enfants des valeurs telles que charité et amour car ce n’est que par l’expérience vécue de ces valeurs qu’ils pourront les transmettre à leur tour plus tard. La prise en charge va très loin puisque tout est mis en œuvre pour procurer un gagne-pain aux adolescents.
Environ 20 000 enfants et adolescents sont actuellement sous la protection des Sœurs de Marie.
Où vivent les enfants ?
Les foyers des sœurs en Asie et en Amérique Latine sont divisés en foyers pour filles et foyers pour garçons (boystown et girlstown).

 Les enfants des » Sœurs de Marie »

  31.12.2016
Corée      1.029
Philippines    11.101
Mexique     4.956
Guatemala     1.917
Brésil    1.031
Honduras 712
Total    20.746

 

Les enfants ont en général à peu près 12 ou 13 ans et sont accueillis pour six ans. A côté des matières classiques (mathématiques, sciences naturelles, anglais), ils doivent suivre des cours de préparation à la vie professionnelle (travail sur l’ordinateur, maniement des outils, couture, gastronomie). Le diplôme de fin d’études correspond à peu près à notre brevet d’études secondaires, et grâce aux compétences supplémentaires acquises, de nombreux élèves peuvent immédiatement être embauchés.

Que reçoivent les enfants ?

Les sœurs offrent le logis dans leurs maisons, des repas réguliers, des soins médicaux, une formation scolaire et des cours pour l’acquisition de qualifications supplémentaires.
Pendant six jours de la semaine, les enfants fréquentent l’école du foyer et vivent avec environ 40 autres enfants pour former une « famille » sous la direction d’une Sœur de Marie.
Pendant leurs années chez les sœurs, les protégés doivent acquérir une bonne confiance en eux. Pour cela, on attache une grande importance aux succès sportifs, à la connaissance et à l’étude de leurs propres racines culturelles et à l’acquisition de valeurs morales.
Les enfants apprennent, mangent et jouent ensemble dans leur famille. La nuit ils partagent un dortoir. Les sœurs transmettent aux enfants des valeurs comme fiabilité, honnêteté et reconnaissance.
Leur travail acharné pour faire progresser les enfants, est vraiment admirable. Les anciens élèves des Philippines ont un site internet qui en est une preuve manifeste alumni site
Au Guatemala et au Brésil, les sœurs entretiennent un hôpital de jour, la Clinica Médica. Aux Philippines, elles ont actuellement deux dispensaires. Là, les patients venant des bidonvilles sont soignés gratuitement. Le traitement, les médicaments et souvent aussi un repas chaud, les aident à soigner leur maladie.
 
D’où viennent les enfants et comment se fait la sélection ?
Ils viennent des bidonvilles de villes démesurées de plusieurs millions d’habitants, ou alors des contrées pauvres de l’arrière-pays. Le critère de sélection le plus important est la pauvreté de la famille dans laquelle les enfants grandissent.
Les prêtres de la région suggèrent souvent de faire passer un test écrit aux enfants avant de les accepter. Ils doivent répondre à quelques questions concernant leurs conditions de vie, leur éducation scolaire et leur famille. Une Sœur de Marie fait passer ces tests et veut toujours se faire une impression personnelle de la famille et de sa situation sociale. La décision d’accepter ou non l’enfant est souvent prise le jour même. La tournée des sœurs durent quelquefois plusieurs jours, elles voyagent en bus, en bateau et à pied.
 
L’argent arrive à destination
Des cardinaux, des évêques et des politiciens locaux sont volontiers présents lorsqu’un nouveau bâtiment est inauguré en Asie ou en Amérique Latine, ou lors de la cérémonie d’adieu des élèves en fin de scolarité. Un grand nombre de lettres de remerciement prouve le sérieux de cette œuvre en faveur des pauvres.